LA BOÎTE TRADITIONNELLE EST DISPONIBLE !!!

La Gastronomie Française


Bonjour à vous, bienvenue sur cet article dont nous avons eu grand plaisir à écrire car cela correspond aux domaines dans lequel nous puisons toutes nos recherches.

Nous sommes très heureux de vous retrouver aujourd'hui pour discuter ensemble d'une des plus grandes richesses de notre si beau pays qu'est la France !

Que serait la France sans sa gastronomie mondialement connue ? Ses breuvages tout droit sorti de nos vignes et ses plats tous plus exquis les uns que les autres ?

Nous allons retracer ensemble l'histoire de notre gastronomie, celle qui fait notre réputation à travers le monde. Nous vous donnerons quelques anecdotes qui feront de vous de véritables experts à la machine à café.

Alors préparez votre estomac car celui-ci frétillera d'impatience à la vue de mots comme tartiflette, boeuf bourguignon, vin rouge, choucroute, foie gras, etc...

1 - L'Histoire de la Gastronomie Française

Tout d'abord, définissons ensemble ce que l'on entend par gastronomie. Si l'on en croit la définition du Larousse, la gastronomie englobe en réalité toutes les connaissances qui relève de la cuisine. Cela va donc des recettes en tout genre, de la préparation des aliments mais également de l'art de dresser une table, de déguster un repas, etc.

Une fois défini, voyons ensemble quand commence vraiment ce que l'on pourrait aussi appelé l'influence culinaire française.

Car oui, la gastronomie influence le monde, c'est ainsi que la France est aussi bien réputée à travers le monde, car les plus grands chefs de l'histoire ont inventé et même réinventé des plats qui ont fait le succès de leurs restaurants et à plus grande échelle de notre pays.

Nous reviendrons sur quelques noms qui ont marqués notre histoire contemporaine.

L'époque médiévale

Pour situer un peu, on peut logiquement annoncé que la gastronomie française démarre au Moyen-Âge. Alors pourquoi le Moyen-Âge ? Tout simplement car à cette époque les repas commencent à être un peu plus raffinés.

Nous parlons de repas mais cela concerne surtout les élites des pays. La cuisine est souvent une affaire de haute sphère surtout à ces époques où les plus riches étaient les maîtres des terres.

Autre point tout à fait important à aborder, on ne peut pas faire débuter la cuisine française lors de l'époque de la Gaule. Pourquoi ? Car l'influence était majoritairement romaine et les différentes techniques de récolte etc, ont été amenées par l'Empire Romain.

Revenons donc à l'époque médiévale. C'est à cette époque, aux alentours du XIVème siècle que les premiers livres de recettes sont publiés. Dans ces ouvrages absolument incroyables, on apprend notamment que les légumes et les viandes utilisés ne sont pas si différent que ceux de nos jours.

On peut retrouver aux tables du Moyen-Âge des produits comme les poireaux, les choux, les fèves entre autre pour les légumes, et pour ce qui est des viandes, le boeuf, le veau, le faisan, le lièvre sont très souvent au menu.

Autres types de viandes pour le moins original mais qui faisait un tabac à l'époque, le héron et l'ours étaient particulièrement appréciés. 

Dans les différents ouvrages il est indiqué également que les couverts ne sont pas chose courante à l'époque et sont même inexistants dans bon nombre de foyers.

La cuisine française se développe à partir du XVIème siècle

Dès les années 1500, les grands buffets que l'on peut notamment dans Astérix et Obélix, ou dans d'autres oeuvres, sont petit à petit remplacer par de véritables réceptions avec un repas pouvant être composé jusqu'à 12 plats servis les uns après les autres, comme dans nos restaurants de nos jours par exemple.

Durant ce repas, les convives sont invités à se servir de véritables couverts en argent massif ou autre matériau mais ce sont les prémisses de ce que l'on appelle communément aujourd'hui le fameux service à la française.

Ce service à la française qui fait notre renommée à travers le monde, s'instaure presque définitivement à partir du XVIIIème siècle. 

Lors des réceptions de l'époque, les convives faisaient face à un buffet absolument gargantuesque qui leur proposait tous les plats du repas sur une gigantesque table. Une fois ceux-ci présenter, ils étaient ensuite découper, préparer pour que les invités puissent se servir à leur convenance.

Vous pouvez donc imaginer des repas sans fin et absolument énorme. C'était aussi les dures réalités des siècles précédents où les élites avaient pour eux des repas hors normes, presque irraisonnable. Tandis que le peuple souffrait énormément de sous-nutrition et vivait dans des conditions terribles.

Voici une petite anecdote qui saura vous plaire. Le service à la française tient donc ses origines de la Cour de Rois de France qui ont instaurés ces repas gigantesques pour sustenter bon nombre de convives mais il s'oppose à un terme qui arrive un peu plus tard dans l'histoire, au XVIIIème siècle plus précisément.

En effet, c'est à cette époque que le service à la russe fait son apparition et propose, quant à lui, des plats plus raisonnable et avec des portions individuelles pour chaque invité. D'autres services à l'anglaise ou à la chinoise sont aussi utilisés mais beaucoup moins fréquemment.

Revenons donc à nos moutons. 

Avec l'arrivée du service à la française, viennent s'implémenter des couverts qui révolutionne l'art de bien manger. Même si la fourchette existe en Italie notamment depuis le XIème siècle, ce n'est que bien plus tard, que Catherine de Médicis instaure l'utilisation de la fourchette à la cour selon de multiples sources.

Au XVIème siècle, l'assiette devient objet courant dans toutes les réceptions et apporte évidemment un confort pour le repas qui n'est pas négligeable. Différents matériaux sont utilisés le métal puis la céramique ornent donc les assiettes de l'époque.

Il ne faut s'y tromper la cuisine de l'époque est surtout une affaire de riches si je puis me permettre. Seules les élites bourgeoises de France ont pour habitude de faire de grand repas pour y exposer leurs richesses.

La cuisine sous l'Ancien Régime (1661-1789)

Grâce aux nombreuses expéditions, de nouveaux aliments et denrées arrivent en Europe. Parmi eux des noms qui vont vous donner envie de manger. Le chocolat, la dinde, les pommes de terre, le café, le thé ou encore la courgette viennent s'implanter et se glissent dans les recettes de l'époque.

Le succès est total pour certains de ces aliments qui permettent aussi l'élaboration de nouvelles recettes. Parmi elles, vous reconnaitrez la crème chantilly, une des recettes parfaites pour un dessert, les fruits confits font également un tabac à l'époque car ils sont servis frais et apportent donc cette petite touche de bonheur de fin de repas.

Parlons un petit peu de boisson également. Le saviez-vous, mais c'est au XVIIème que les premières dégustations de champagne apparaissent. Ce breuvage absolument exquis représente très souvent la haute sphère de la société.

Vous l'aurez donc compris jusqu'à la Révolution Française, la cuisine s'est donc inventé et réinventé même, et à cette époque des recettes qui nous sont communes aujourd'hui ont fait leur apparition. Comment ne pas citer la fameuse mayonnaise, qui vient garnir nos plats les plus succulents.

Après la Révolution Française...(1789)

Une fois la Révolution Française passée, l'essor de la cuisine de notre beau pays commence petit à petit se développer et à offrir au monde toutes ces magnifiques saveurs et ces plats quasi divin pour certains.

J'aimerais voir avec vous, quelques anecdotes sur la Révolution Française mais également ce que mangeait les gens à cette époque. Et pour se faire, je m'appuie sur un article écrit par le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.

Dans ce superbe article, on apprend que l'année 1788 fut très rude pour les français et françaises de l'époque. Un hiver extrêmement rude et une grande sécheresse ont notamment rendu la vie dure au peuple.

Il est important de noter, qu'avec ces conditions climatiques terribles, une crise alimentaire est apparue et que l'année suivante, les récoltes ont été catastrophiques. De quoi rendre la vie encore plus dure pour le peuple.

Dans l'article, l'auteur compare les deux castes principal du pays, celle de la cour et celle du peuple, pour voir les différents plats sur les tables.

Le constat est évidemment sans appel, à la cour on peut retrouver du foie gras, des écrevisses, du ris de veau, des poulardes ou encore des lentilles qui sont plutôt rare à l'époque mais sont très appréciées par le Roi, lui-même.

Et du côté du peuple, après les terribles évènements climatiques et de récoltes, la table est beaucoup moins garnies. Les tripes, les navets, les choux, la couenne de lard sont très populaire. Vous l'aurez donc compris, les plats sont peu variés car le peuple souffre énormément.

Autre symbole qui met de plus en plus les habitants en colère : le pain ! Eh oui, notre chère baguette, symbole mondial de notre patrimoine gastronomique ne tient pas la dragée haute à la fin du XVIIIème siècle. Cela est notamment dû aux mauvaises récoltes qui ont fait augmenter le prix du pain, on peut même parler d'envol des prix des matières premières.

Pour en finir sur la période de la Révolution Française, vous devez certainement connaître la fameuse citation de Marie-Antoinette, qui incitait vivement le peuple à manger de la brioche ? C'est en réalité la réponse au peuple, qui demandait de quoi survivre en baissant le prix de l'alimentation et notamment celui du pain, qui était très onéreux. Les parisiens avaient encerclé Versailles pour faire entendre leurs revendications. La réponse de la Reine avait donc mis le feu aux poudres... La suite tragique on la connait...

... l'apogée de notre patrimoine culinaire

Après la Révolution, notre cuisine atteint des sommets dans l'art pur de la gastronomie. Des plats absolument fabuleux sortent des cuisines de certains restaurants et pâtisseries.

Des pièces montées fantastiques et mets exquis sont notamment crées par celui qui est considéré par certains professionnels, comme le roi des cuisiniers, le fameux Antonin Carême. Certains de ces livres de recettes servent encore aujourd'hui car ce sont de véritables puits de savoir.

Faisons une petite pause "anecdote" ! Savez-vous d'où vient le terme restaurant ? En effet, les établissements dont nous connaissons encore plus leur nécessité dans notre quotidien avec la crise terrible que nous traversons, tirent en réalité leur nom d'une boisson ! 

Avec la chute de l'Ancien Régime, beaucoup de chefs cuisiniers laissés sans emploi, ont ouvert des lieux de restauration où l'on servait notamment des boissons réconfortantes comme elles étaient appelés, les fameux restaurants. Ce terme a ensuite été choisi pour appeler le lieu même où l'on pouvait prendre un bon repas.

Il faut savoir aussi que durant le XIXème siècle, de nombreux chefs cuisiniers français vont avoir l'immense responsabilités de préparer des menus complets pour des réceptions d'éminent chefs d'états comme ce fut le cas pour Adolphe Dugéré.

Adolphe Dugéré est un des quelques cuisiniers français qui était à la tête de la composition du menu pour le fameux Dîner des Trois Empereurs qui eut lieu à Paris en 1867, en pleine Exposition Universelle dans la capitale. Des personnalités comme le tsar Alexandre II, son fils Alexandre III et Otto von Bismarck étaient les trois empereurs qui devaient se délecter des délices du chef.

D'autres illustres noms de chefs cuisiniers ont fait la renommée de notre beau pays à travers l'Europe dans les années et les siècles qui ont suivi. Beaucoup de chefs étrangers venaient jusqu'en France pour se former, apprendre et développer leurs aptitudes auprès des plus grands chefs français de l'époque.

Des chefs qui ont fait la renommée de notre pays

Vous nous connaissez, chez Ma Boîte à Terroir, on aime vous donner des petites anecdotes qui font toujours du bien à notre culture générale. Alors rien que vous, pour que vous puissiez vous la raconter à la machine à café, voici quelques noms d'illustres chefs français qui ont marqué les différentes décennies : 

  • Antonin Carême (1784-1833), connu aussi comme "le roi des chefs et le chef des rois" tant sa cuisine était appréciée à la Cour.
  • Jules Gouffé (1807-1877), également connu comme "l'apôtre de la cuisine décorative".
  • Prosper Montagné (1865-1948), auteur du premier Larousse Gastronomique et également chef cuisinier.

C'est une liste non-exhaustive bien évidemment mais vous aurez l'occasion de découvrir d'autres noms dans la suite de cet article. On vous réserve du lourd, vous devriez apprécier.

2 - La Gastronomie de nos régions

Pour cette deuxième partie de l'article, nous allons prendre notre petit baluchon et traverser la France Métropolitaine en long, en large et en travers. Vous allez nous accompagner dans un petit tour de France des spécialités de nos belles régions. Du nord au sud, de l'est à l'ouest en passant par le centre et la Corse bien évidemment, partons à la découverte des petits plats qui font la richesse et le patrimoine de notre bien beau pays.

L'Alsace

Qui dit Alsace dit forcément choucroute, bretzels et bon vin blanc ! Mais il serait dommage de passer à côté d'une bonne flammekueche ou d'un joli kouglof ! Vous pouvez même trouver là-bas, une petite chocolaterie avec laquelle nous avons pu vous proposer des kougelhopfs tellement excellents ! C'était dans notre belle Boite des Fêtes ! Quels sont ceux qui ont eu la chance de les goûter ?

L'Aquitaine

Voici une bien belle région pour ses paysages mais aussi pour sa cuisine. Pour les amateurs de salés, vous pourrez retrouver les fameuses huitres du bassin d'Arcachon, en passant par les divines truffes du Périgord ou bien les multiples plats à base de canard.

Pour le sucré, vous ne pourrez pas passer à côté des canelés de Bordeaux ou les pruneaux d'Agen. Vous aurez aussi la chance de déguster des vins de Bordeaux qui sont connus dans le monde entier.

L'Auvergne

La région des volcans est notamment connu pour ses multiples fromages qui régalent nos papilles ! Vous pourrez trouver du Bleu d'Auvergne, de la Fourme d'Ambert ou du Cantal.

Et si vous n'avez pas eu assez de fromage dans votre assiette alors vous pourrez toujours vous faire un petit aligot, cette purée de pomme de terre alliée à de la Tome fraîche fondue. Vous l'aurez compris, on aime le fromage en Auvergne !

La Bourgogne

La Bourgogne est aussi mondialement connue pour ses vins ! Vous connaissez certainement le Chablis, le Nuits-Saint-Georges ou bien encore le Pouilly ! 

Ses vins se marient très bien avec des spécialités comme les escargots, le boeuf bourguignon notamment. N'oublions pas de citer la moutarde de Dijon.

La Bretagne

Ah la Bretagne ! Comment ne pas goûter les fameuses crêpes au caramel beurre salé en admirant un joli coucher de soleil sur une plage du Finistère ? Si vous aimez aussi les desserts, vous prendrez bien une petite part de Kouign Aman ? Sinon vous pouvez vous rendre au Mont Saint-Michel et déguster un petit morceau d'agneau de pré salé.

Le Centre

Si vous aimez les châteaux de la Loire, vous les apprécierez encore plus avec une petite part de tarte tatin ou celle d'un excellent pithivier. En tout cas, une chose est sûre, vous en prendrez plein les yeux et plein les papilles.

La Champagne-Ardennes

Bien évidemment, en Champagne on est obligé de goûter le vrai champagne ! Cet élixir venus tout droit des dieux quasiment. Véritable icône de notre patrimoine gastronomique, le vrai champagne fait aussi notre renommé à travers le monde pour son goût absolument incroyable.

La Corse

Comment parler des spécialités de notre pays, sans parler de celle de l'Île de Beauté ? Vous devez certainement connaître la fameuse figattelle ou figatellu en corse. Si vous ne connaissiez pas, nos très chers abonnés ont eu la chance de pouvoir en gouter une entière dans notre bien belle Boîte de Juin. 

La Franche-Comté

Une des spécialités est cachée dans le nom, saurez-vous la trouver ? Et non ce n'est pas la Franche... Mais bien le comté, ce fromage si bon quand il est affiné longtemps, est très souvent dans nos frigos et sur nos tables lors de nos repas.

L'Ile-De-France

Détour oblige par la capitale ! "La plus belle ville du monde" se doit d'avoir un patrimoine gastronomique à la hauteur des nombreuses oeuvres qui ornent ses rues. Les champignons de Paris, le Grand Marnier et même les macarons viennent tout droit de la capitale. 

Petit débat aussi sur l'origine du bon vieux croissant que l'on déguste au petit-déjeuner : peut-on se l'approprier sachant que ce sont les Autrichiens qui ont ramené cette petite douceur ? En tout cas, nous l'avons rendu encore meilleur depuis alors peut-être que l'on pourrait dire qu'il vient de chez nous non ?

Le Languedoc-Roussillon

Cap au Sud mes amis ! Je suis certain que vous vous délecterez bien d'un petit cassoulet accompagné d'un petit verre de Muscat, non ?

Vous pourrez aussi retrouver des bons vins fruités qui sauront raviver vos papilles avec toutes ces saveurs.

Le Limousin

Si vous êtes un amateur de bonne viande, alors le boeuf de race limousine vous dit forcément quelque chose n'est-ce pas ? Vous pouvez l'agrémenter d'une petite moutarde violette, qui ne vient pas de la fleur mais du raisin qui donne sa couleur si atypique. Ou bien, si vous aimez les dessert, vous ne manquerez pas de prendre une petite part de clafoutis !

Moment anecdote : le saviez-vous mais la chataigne est un véritable symbole dans le Limousin, car ce fruit a longtemps sustenter et permis au peuple de vivre et gagner sa vie. C'est d'ailleurs une feuille de châtaignier que vous pouviez voir sur l'ancien logo de la région Limousine avant la réforme des régions.

La Lorraine

Bien évidemment, il est impossible de passer à côté de la fameuse quiche lorraine, indémodable et inimitable (sauf celle de ma mère qui à tomber par terre).

Mais il n'y a pas que cela, non, vous pouvez aussi déguster un petit morceau de Munster des Vosges ou bien opter pour une petite touche sucrée avec les fameuses Bergamottes de Nancy.

Le Midi-Pyrénées

Très connu pour son foie gras et ses volailles, le Midi-Pyrénées est souvent présent sur nos tablées car c'est un véritable mastodonte dans notre patrimoine gastronomique.

Le Nord-Pas-De-Calais

C'est le nooooord ! Si vous aussi vous avez fait cette voix avec celle de Michel Galabru dans Bienvenue Chez Les Ch'tis, alors voici une partie qui devrait vous plaire.

Dans le Nord-Pas-De-Calais on aime la chaleur humaine et les repas conviviaux alors comment ne pas penser à un bon plat de moules-frites avec une bonne bière ! Même une bière de nos amis belges, nous ne sommes pas jaloux...

La Haute et Basse Normandie

Si on veut faire dans le cliché le plus total on pense que le français a besoin de sa baguette de pain et de son camembert. Alors prenons un bon camembert de Normandie et vivons notre meilleure vie !

Pour une petite touche fruitée en fin de repas, vous pouvez déguster les mille et une recettes à base de pommes de Normandie.

Les Pays De La Loire

Si vous allez du côté de Nantes, vous pourrez déguster les véritables petits LU, ces gâteaux secs que tout le monde a déjà dû gouter au moins une fois dans sa vie !

Sinon vous avez toujours de quoi faire les rillettes du Mans ou bien simplement avec du bon sel de Guérande pour agrémenter vos plats.

La Picardie

Ne vous inquiétez pas, je ne l'ai pas oublier dans la catégorie du Nord-Pas-De-Calais, le Maroilles, ce fromage très odorant, surtout de bon matin fait bel et bien partie de la Picardie ! 

Et pour terminer, nos amis picards nous ont fait le privilège de nous faire connaître la crème Chantilly !

Et c'est ainsi que se termine notre magnifique tour des régions de France, à la recherche et à la découverte des nombreuses spécialités de nos régions. Bien sûr, il y en a des tas d'autres que vous aurez le plaisir de goûter lors de vos voyages à travers notre si joli pays.

Merci à vous de nous avoir suivi tout au long de cet article qui nous l'espérons vous a intéressés. 

À très vite pour de nouvelles aventures avec Ma Boîte à Terroir.